HWK : Le Quotidien du Soldat

Dans les lignes françaises

" Je ne sais pas quand on nous relèvera; nos poilus sont en loques, les godillots baillent, les pantalons sont encore bien plus inquiétants. De se laver, il n'est pas question. Les hommes n'ont pas pu changer de linge depuis un mois, et quand il ne fait pas trop froid ils se distraient en faisant la chasse à leurs poux. Le moral reste excellent : ni la crasse, ni la vermine, ni la pluie n'empêchent la bonne humeur. "            

 camp-thomannsplatz-chauffeur-automobile-donnant-essence-20-juin-1915.jpg

 

  Camp Turenne le 20 juin 1915, distribution d'essence pour les briquets

 

 

 

 

 

 

 

 

camp-renie-corvee-de-soupe.jpg

 

 

 

La corvée de soupe au camp Renié pour ravitailler les hommes restés aux tranchées

 

 

 

 

 camp-renie-corvee-de-planches.jpg

 

 

  La corvée de planches pour la construction des abris

 

 

 

 

  

camp-renie-cuisine-20-6-1915.jpg

 

 La cuisine au camp Renié le 20 juin 1915

 

 

 

 

 

 camp-renie-transport-de-torpilles-11-3-1916.jpg

 

  Le transport de munitions le 11 mars 1916

 

 

 

 

 

 

camp-renie-machine-a-coudre-20-6-1915.jpg

 

 

 Réfection des habits avec les machines à coudre le 20 juin 1915

 

 

 

 

 

 

 

convoi-de-munitions.jpg

 

 

  Convoi transportant des obus de 75 mm le 10 mars 1916

 

 

 

 

 

lavoir-lavage-du-linge-pres-herrenfluh-15-octobre-1916.jpg

 

 

Le 15 octobre 1916, nettoyage du linge au lavoir près de l'Herrenfluh

 " Le Poilu, c'est l'homme des bois, des cavernes, l'homme redevenu sauvage; c'est l'homme qui court à la mort, qui sait sa fin prochaine !           

 " Le Poilu, c'est l'homme qui, pendant plusieurs jours, demeure enterré dans un fossé profond et étroit, à demi rempli de boue et parfois de sang, dans un fossé où les parapets bornent l'horizon, où le jour vient tard et la nuit tôt, sans qu'on puisse l'abréger par la moindre clarté !  

 " Le Poilu, c'est l'homme qui n'est jamais propre; qui ne peut jamais être propre; qui se couche sans trop savoir sur quoi, tantôt sur la paille humide et prête à se transformer en fumier, ou sèche et grouillante de poux; tantôt sur la terre ferme et glacée, ou dans la boue ... ou parfois dans l'eau !    

 " Le Poilu, c'est l'homme qui voit, entend, devine la mort accourir vers lui, la mort affreuse sans beauté; la mort au fond d'un trou, qui pendant des journées entières, demeure immobile, accroupi dans un boyau, en butte à l'artillerie qui peut le carboniser, l'asphyxier, le rendre fou ou le décapiter; qui voit cette oeuvre effroyable s'accomplir autour le lui et qui attend tous les jours, à chaque instant que son tour arrive de n'être plus au monde des vivants.              

" Le Poilu, c'est l'homme qui entend travailler dans les entrailles de la terre et dès lors attend tous les jours, toutes les nuits, à être précipité en débris dans un entonnoir après avoir sauté 5 à 6 mètres dans les airs !                                    

" Le Poilu, c'est celui qui, des jours durant, reste dans la tranchée, lorsqu'il y a un coup dur, à ne manger que du biscuit, à ne boire que de l'eau croupissante, puisée sous ses pieds, ou la "gniole" qui vous tord les boyaux !            

" Le Poilu, c'est l'homme à la pelle, à la pioche, au fusil, et qui, sans cesse, maniant l'un ou l'autre, tombe souvent de fatigue, sans lâcher la crosse de l'un ou le manche de l'autre.                                          

" Enfin le Poilu, n'est pas l'homme qui a beaucoup de décorations, mais qui en mérite une tous les jours !"                                                                                      

Hommage au Poilu d'après un combattant anonyme                                 

 

mulet-de-ravitaillement.jpg

 

 

  Conduite des mulets de ravitaillements sur la route vers l'Hartmannswillerkopf le 07 mars 1916

 

 

 

 

 

 

hwk-sommet-20-6-1915.jpg

 

 

Le repas proche du sommet du HWK le 20 juin 1915

 

 

 

 

 

camp-renie-au-repos.jpg

 

 

 Soldats au repos au camp Renié le 20 juin 1915

 

 

 

 

 

 

camp-renie-la-messe1.jpg

 

 

La messe au camp Renié le 20 juin 1915

 

 

 

 

 

 

observatoire-arrault-15-10-1916.jpg

 

 

L'observation depuis le poste Arrault le 15 octobre 1916

 

 

 

 

 

 

 

soldats-permissionnaires.jpg

 

 

Soldats partant en permission le 07 mars 1916

 

 

 

 

 

 

repas-en-commun.jpg

 

 Le repas en commun

Dans les lignes allemandes

 

sur-le-front-du-hwk.jpg

 

 

  L'aménagement des tranchées bombardées

 

 

 

 

 

distribution-du-courrier.jpg

 

 

La distribution du courrier tant attendu

 

 

 

 

 

 lir-25-lecture-du-journal.jpg

 

 

 

  La lecture du journal par les hommes du L.I.R. 25

 

 

 

 

 

 

 

 

cordonnier-et-coiffeur-au-hwk.jpg

 

 

Cordonnier et coiffeur réunis au HWK

 

 

 

 

 

hwk-ecurie.jpg

 

 

 Les écuries et le maréchal ferrant à la Tanzplatz

 

 

 

 

 

hwk-cuisine-roulante.jpg

 

 

Le repas de la troupe amené par la cuisine roulante

 

 

 

 

 

lir-124-2-kp-moment-de-detente.jpg

 

 

  Moment de détente en musique pour les hommes du L.I.R. 124

 

 

 

 

repos-au-hwk.jpg

 

Moment de repos avec une collation

 

 

 

 

 

 

Construction d abris hwk

 

 Construction d'abris avec coupe de bois dans la forêt

 

 

 

 

 

 

Partie de skat hwk

 

 

Soldats allemands faisant une partie de skat 

 

cafe-restaurant-zum-lowen-au-hwk.jpg

 

 

  Pause café au restaurant Zum Löwen

 

 

 

 

 

 

hwk-abri-officiers-l-i-r-25.jpg

 

 

Officiers du L.I.R. 25 au repos dans leur abri

 

 

 

 

 

cuisines.jpg

 

Corvée de patates à la cuisine du L.I.R. 56. A noter, la présence des rails et wagonnet de transport sur le Klippenweg

 

 

 

 

 

sur-le-klippenweg.jpg

 

 

Corvée d'eau sur le Klippenweg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

obus-non-exploses.jpg

 

 

    Soldats allemands exhibant des obus français non explosés

 

 

 

 

 

construction-abri.jpg

 

 

  Abris en cours de construction

 

 

 

 

 

 

lir-99-hwk-1.jpg

 

  Soldats du L.I.R. 99 à l'abri dans une galerie durant un bombardement

 

 

 

 

 

 

musique-au-hwk.jpg

 

 

  Groupe de musiciens

 

 

 

 

 

jagertanne-officiers-2-2.jpg

 

 

 

 Officiers allemands dans une baraque de douches à la Jâgertanne

 

 

 

 

 

Ravitaillement dans la foret hwk

 

Arrivée et distribution du ravitaillement dans l'un des camps allemands

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×